La chenille processionnaire du pin

Les chenilles processionnaires du pin se nourrissent des aiguilles de pins ainsi que d’autres espèces de conifères. Dans de nombreux cas elle est responsable d’une défoliation de pins ce qui les affaiblis et les rendent plus sensibles aux attaques d’autres parasites mais également aux maladies, sécheresse et crue excessive.

Les processionnaires du pin comme celles du chêne, représentent un danger pour la santé publique, car elles sont recouvertes de milliers de poils urticants qui contiennent une protéine identifiée sous le nom de  » thaumétopoéine  » qui peut être la cible d’être vivant comme les hommes et les animaux pouvant entrainer des conséquences préoccupantes.

Quelles sont les espèces de pin ciblées ?

Les pins (arbres du genre Pinus) sont les plus sensibles à l’attaque, avec les espèces suivantes étant particulièrement sensibles: pin noir d’Autriche (Pinus nigra), le pin d’Alep (P. halepensis), pin des Canaries (P. canariensis), pin tordu (P. contorta), le pin maritime (P. pinaster), Monterey ou de pin radiata (P. radiata), pin sylvestre (P. sylvestris) et le pin de pierre (P. pinea). Les autres hôtes enregistrées incluent le cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) et le mélèze d’Europe (Larix decidua).

Quels sont les symptômes pour l’arbre infesté ?

La défoliation des aiguilles est le principal symptôme de la présence de chenille processionnaire du pin affichée par l’arbre lui-même. La défoliation complète des aiguilles peut se produire là où il y a un niveau élevé d’infestation. Sinon, les nids formés par les larves en janvier sont les signes les plus évidents de la présence de ces chenilles, celles-ci se nourrissent la nuit pendant l’hiver, période pendant laquelle la présence d’humain se fait plus rare.

Comment réagir face à une infestation ?

Voici quelques précautions sanitaires en cas de présence de ces chenilles :

Ne pas toucher ou approcher les nids ou les chenilles (faites attention à vos enfants)

– Évitez que vos animaux de compagnie s’en approche (cf : danger pour les chiens)

– Ne pas retirer les nids ou les chenilles par vos propres moyens

– Expliquez à vos enfants la manière dont il faut se comporter aux abords du pin infesté

– En cas d’allergie suite à un contact, sachez réagir

– Faites appel à un expert de lutte antiparasitaire afin de les éliminer

– Signalez à votre (vos) voisin(s) toute présence suspectée de ce parasite afin qu’il puisse réagir en conséquence