La chenille processionnaire du chêne

La lutte contre les chenilles processionnaires du chêne

Celle-ci peut prendre différentes formes. Les actions à mettre en œuvre ne dépendent évidemment pas des dates administratives des saisons, mais sont liées au cycle de l’insecte qui peut varier selon les régions et les conditions climatique.

Il n’existe aucun moyen de se débarrasser définitivement des chenilles. Les traitements sont à refaire chaque année. En effet, même si l’on détruit toutes les chenilles vivantes sur son terrain, vos arbres seront ré-infestés l’année suivante par des papillons pouvant provenir de plusieurs kilomètres à la ronde.
Ces traitements annuels doivent donc être maintenu tant que des nids, et donc des papillons, existent dans votre région.

Traitement phytosanitaire biologique (aérien ou terrestre)

• Appliquer un traitement avec un insecticide biologique à base de Bacillus thuringiensis (BT kurtstaki, sérotype 3a3b), bactérie aux propriétés entomopathogènes.
– Agit par ingestion, spécifique des larves de lépidoptères. Respectueux de l’homme et des animaux, préserve la faune utile.
– Traitement à la dose de 40 à 50 milliards UBI/ha en automne (période idéale : stade L1 à L3).

Traitement phytosanitaire chimique (terrestre)

• Appliquer un traitement avec un insecticide de la famille des benzoylurées : le diflubenzuron.
– Agit par ingestion, perturbe le processus de mue sans arrêter l’alimentation.
– Agit par contact, non sélectif, à employer lors des stades avancés (stades L3 et plus). A réserver aux interventions de faible ampleur ou de rattrapage éventuel.

Lutte mécanique

– Opération délicate nécessitant du matériel de protection intégrale et qui consistent en enlever mécaniquement (brulage, aspiration, grattage…) les nids plaqués sur les branches.
Piégeage de la chenille urticante du chêne par confusion sexuelle
– Utiliser une phéromone de synthèse comme leurre.

Lutte biologique

– Favoriser l’implantation des prédateurs et parasites : mésange.

Ils existent donc plusieurs méthodes pour éliminer la chenille processionnaire du chêne selon que l’atteinte soit plus ou moins sérieuses; il est à noter qu’il existe des pièges susceptible d’éradiquer le parasite. Il est important de savoir traiter efficacement l’infestation de la chenille processionnaire du chêne mais aussi celle du pin; les conséquences pouvant être extrêmement grave pour vos arbres, il faut donc prendre cela au sérieux.