Que faire en cas d’allergie?




Chenille processionnaire et allergie, que faire?

Il y a enfaite 4 types d’atteinte possible : cutané, oculaire, par inhalation et par ingestion. Selon le type de contact, le traitement sera différent.


D’abord, concernant le contact cutané, il s’agit d’enlever directement TOUS les vêtements portés au moment du contact et enlever le maximum de poils urticants présents sur ceux-ci (portez des gants pour cela). De plus, il est important de laver ses vêtements à haute température et de les sécher à l’aide d’un séchoir. En effet, le contact cutané avec la chenille processionnaire peut provoquer une allergie.

Quelle réaction face à un contact direct ?

En cas de contact avec la peau, il faut la laver directement à l’eau savonnée. Il est également possible d’utiliser du scotch sur la peau afin de retirer les poils urticants et pour les cheveux brossez-les soigneusement à l’aide d’une brosse classique. Il est tout de même important d’aller voir son médecin, vous pouvez également prendre un antihistaminique afin de calmez les conséquences dues au contact avec la chenille processionnaire.

Ensuite, en cas de contact avec l’œil, il faut directement consulter un spécialiste (ophtalmologiste). Vous pouvez vous utiliser un sérum physiologique afin de rincer abondamment l’œil concerné. Il faut consulter le plus rapidement possible afin que votre médecin vous applique un anesthésique locale, le médecin pourra ainsi effectuer un diagnostique plus approfondi. Dans les cas les plus graves, des poils urticants de la chenille processionnaire peuvent être ancrés dans le tissu oculaire nécessitant alors une manipulation chirurgicale.

Puis, en cas d’inhalation de poils urticants, les conséquences pouvant être importantes, le traitement sera exclusivement fourni par votre médecin, il est donc important de s’y rendre le plus rapidement, souvent celui-ci vous prescrira des antihistaminiques mais également des corticoïdes afin de contrer l’allergie

Enfin, en cas de contact buccal, munissez-vous d’un gant humide afin de nettoyer la langue, prenez rendez vous rapidement chez votre médecin afin d’éviter les conséquences les plus graves (comme le gonflement de la langue). Ce gonflement s’appelle un œdème lingual qui nécessite l’administration de corticoïdes parfois associés à des antihistaminiques. Vous pouvez, dès le contact, tenter de retirer des poils urticants de la chenille processionnaire de la langue à l’aide d’un scotch ou d’une spatule en raclant la langue prudemment. Lorsque les poils urticants ont pénétrés profondément la muqueuse de la bouche une intervention chirurgicale peut être nécessaire afin de les retirer.

En conclusion, la chenille processionnaire peut aussi bien en cas de contact direct qu’indirect provoquer une allergie pouvant alors avoir des conséquences plus ou moins graves chez l’homme, il est donc important de consulter au plus vite votre médecin suite au contact avec ses poils urticants.